Ruée vers l’art

Hochelaga, mai 2015

“179,365,000”

C’est le dernier montant qui resta suspendu dans l’air lors d’une enchère en sol newyorkais la semaine dernière où était à vendre Les femmes d’Alger, célèbre toile du peintre espagnol Pablo Picasso. La nouvelle, relayée dans les quotidiens internationaux, marqua l’imaginaire collectif.

Depuis, une veritable ruée vers l’art secoue Hochelaga dans ses fondements. On ne flâne désormais plus, on maraude, l’oeil furtif, chacun tentant d’améliorer sa modeste condition en dénichant la perle rare. Hier encore, des officiers de police durent intervenir d’urgence, place Valois, pour maîtriser deux hommes qui se disputaient une sculpture et disperser les nombreux badauds qui s’étaient agglutinés pour voir le triste spectacle.

Les institutions judiciaires du quartier croulent sous les demandes de recours tandis qu’on remet en doute la légitimité des artefacts revendus sur l’effervescent marché. L’administration municipale, consciente des risques de débordement, a mis sur pied un organisme chargé de confirmer l’authenticité en ne lésinant pas sur les moyens.

Ci-haut, une trouvaille de votre humble reporter. Définitivement une pièce de collection: une fresque amérindienne datant du 18e siècle, illustrant un troubadour célèbre pour avoir troqué ses ritournelles partout, arpentant le territoire comme le plus hardi des coureurs des bois.

Depuis la Deuxième Guerre mondiale, il est désormais possible de distinguer les fausses oeuvres d’art, les détonations nucléaires à Iroshima et Nagasaki ayant relâché des isotopes de strontium et de cesium seulement présents dans les réalisations récentes. Interrogé à ce sujet, un fonctionnaire de l’organisme de régulation a confirmé qu’une fois certifié que le sang de castor utilisé pour créer l’oeuvre est dénué de cesium-137, le gros cash ne serait que formalité.

L’ennui, c’est que ces tests sont onéreux.

Si j’avais des amis prêts à mettre une couple de piastres dans le capital de départ du projet moyennant des parts, je peux être rejoint à lapromenadeontario@gmail.com .

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s