Philanthropie

Hochelaga, mai 2015.

J’ai l’intime conviction que mes voisins sont de sacrés filous. Régulièrement, des voitures s’immobilisent à la hauteur de l’immeuble voisin, le chauffeur pénètre dans l’édifice et en ressort promptement, avant de disparaitre comme un mirage.

Disposées stratégiquement, des caméras ornent les murs extérieurs. Les résidents n’ont pas l’air très commode. Au risque de paraître superficiel, ces dudes n’ont pas des tronches de philanthropes.

Il n’est pas rare que je croise l’un d’entre eux, un barbu hirsute dans la cinquantaine qui erre le weekend, torse nu, avec ses deux immenses chiens sans laisse et un serpent sur ses épaules, marchant d’un pas que l’alcool rend hésitant.

Ce soir, j’entendais des bruits sourds en provenance du stationnement derrière. Curieux, je me porte à la fenêtre pour jeter un regard à l’extérieur et j’y vois une femme tenir un poteau tandis qu’un homme tient une masse à bout de bras et tente de l’enfoncer dans un trou d’un respectable diamètre. La lueur des phares de leur voiture permet de distinguer que l’homme est en sueur. Autant lui que la femme jettent des regards frénétiques aux alentours en s’affairant à leur entreprise d’enfouissement.

Je m’approche pour prendre un cliché de la situation somme toute curieuse étant donnée l’heure tardive. Je prends bien soin d’écarter les rideaux afin d’avoir une vue imprenable. Je prends la photo et mon flash s’enclanche. J’ignore s’ils s’agissaient de brigands venus planquer un butin, de hauts placés dans la hiérarchie sanguinaire du monde interlope du ‘Chlag qui envoient un message ou d’amants cachant les preuves d’un crime passionnel. Je ne sais pas si on attentera à ma vie dans les prochaines minutes.

Et dire que je n’ai pas de testament.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s